Abstract.

Fondé sur un protocole sériel, l’esthétique de Barbara de Jonghe brouille la frontière entre la photographie dite objective et la photographie subjective.
Elle se décline sous des formes très diverses, d’Otto Steinert à Wolfgang Tilmans, elle partage la vision d’un art qui expérimente une poétique de l’image.

Éclipses.

L’éclipse, phénomène naturel aussi rare qu’extraordinaire, a fasciné mais aussi terrorisé les hommes depuis l’aube de l’humanité. L’artiste en tire un vocabulaire abstrait de couleurs et de formes. En démultipliant les points focaux, Barbara de Jonghe brise la monofocalité et revient aux fondamentaux de la photographie : la lumière. Elle approche le mystère par le phénomène de son retrait, de son occultation, à savoir l’éclipse de soleil ou de lune.
S.E.09.06
  • S.E.09.06

Éclipses.

« Une lumière terrestre différente de toutes les autres lumières. Puis l’obscurité. Immobilité parfaite. […] La seule pensée que j’avais en tête pendant toute l’éclipse, c’était que probablement les sentiments peuvent s’arrêter eux aussi », Michelangelo Antonioni parlant de son film L’Éclipse (1962).

Skylines.

Travaillant l’épure des lignes, des figures géométriques, ces œuvres abstraites font penser à l’hiératisme des monochromes de Rothko. Vectrices d’énergie, les surfaces de couleurs, les motifs qui s’y découpent s’offrent comme un écran de projection sur lequel le spectateur projette son ressenti. L’imaginaire de Barbara de Jonghe confère au spectateur une place active. Par leur jeu de gradations intensives de la lumière, leur halo irréel, cette série appelle à l’introspection, suscite la rêverie.
Lineart equation #2
This is the content text
  • Lineart equation #2
    This is the content text

Skylines.

"In order for the light to shine so brightly, the darkness must be present." Francis Bacon

Moving Lights.

Après la rigueur géométrique, l’artiste explore la vie des lignes, leur chaos, leurs torsions, l’énergie nucléaire des couleurs. Sous le calme des apparences, elle sonde la violence des forces, le déchaînement des dynamiques au bord du psychédélique. Avec son mystère, ses puissances, ses vibrations, ses aspects corpusculaires et ondulatoires.
Stirrings Of Revolution #4
Paris 2012
  • Stirrings Of Revolution #4
    Paris 2012
Stirrings Of Revolution #1
Paris 2012
  • Stirrings Of Revolution #1
    Paris 2012
Stirrings Of Revolution #5
Paris 2012
  • Stirrings Of Revolution #5
    Paris 2012

Moving Lights.

"The longer you look at an object, the more abstract it becomes, and, ironically, the more real." Lucian Freud

Poesy.

Avec son mystère, ses puissances, ses vibrations, ses aspects corpusculaires et ondulatoires. Ici, l'artiste Barbara de Jonghe, descend dans l’œil du cyclone lumineux. Une attention toute particulière est apportée à la sensualité de la matière, aux textures : voiles, gestualité proche de la peinture, pluie d’atomes, jeu sur la forme et la déformation.
Carte Blanche
Allepo 2009
  • Carte Blanche
    Allepo 2009

Poesy.

Architecture.

Dans cette série, l’artiste porte une attention toute particulière est apportée à la sensualité de la matière, aux textures : voiles, gestualité proche de la peinture, pluie d’atomes, jeu sur la forme et la déformation.
Line Bichromie #2
Brussels 2012
  • Line Bichromie #2
    Brussels 2012

Architecture.

© Barbara de Jonghe
all rights reserved